École d’été : crises et transitions

Publié le Mis à jour le

Ce printemps se tiendra au sein de la Faculté de droit de l’Université Laval une nouvelle école d’été sur la justice internationale, dont le thème est Crises et transitions.

Ceci est d’un intérêt évident pour l’étude de la radicalisation et de l’extrémisme, dans la mesure où les crises politiques, les conflits violents et la manière dont ils sont résolus sont des facteurs extrêmement puissants de radicalisation ou de contre-radicalisation.

Cette école d’été, qui se déroulera du 23 au 29 mai prochain, permettra aux étudiants d’obtenir trois crédits en droit au premier cycle ou aux cycles supérieurs à la suite de plus de 45 heures de formation, qui seront dispensées par le biais de conférences, de tables rondes, d’exercices de simulation et de panels de discussions. Les activités de l’école sont également disponible «à la carte» pour ceux qui ne peuvent pas se libérer pour une semaine complète.

Après une rapide introduction concernant le programme scientifique de l’école d’été, nous proposerons aux étudiants de discuter de la Commission de vérité et réconciliation du Canada afin de découvrir que la justice transitionnelle ne découle pas seulement de crises éloignées telles que celles évoquées subséquemment dans le programme de l’École d’été. Par la suite, nous aborderons les crises et les défis qu’elles posent, notamment quant à la lutte contre les violences sexuelles et la complicité des personnes morales ainsi qu’à l’incessant dilemme entre les nécessités militaires et les considérations humanitaires. Enfin, nous nous proposerons d’aborder plusieurs aspects de la justice transitionnelle, tels que la documentation des violations, l’accès à la justice, la responsabilité et la réintégration des enfants-soldats, le rôle des victimes et les façons de réparer leur préjudice, ainsi que le rôle de la justice canadienne et internationale dans la mise en œuvre des droits humains.

Face à ce programme prometteur, il nous importe d’offrir aux étudiants l’occasion d’entendre et de discuter avec des conférenciers de très haut niveau. À ce sujet, bien que tous les conférenciers n’aient pas encore confirmé leur présence, nous sommes fiers de pouvoir vous annoncer que le Procureur adjoint de la Cour pénale internationale, Me James Stewart, officiera à titre de conférencier d’honneur.

En plus de cet éminent juriste, nous accueillerons plusieurs autres sommités. Certaines d’entres elles profiteront de leur participation au Séminaire d’experts sur l’enseignement du droit international humanitaire, organisé à l’Université Laval juste avant l’École d’été par la Clinique de droit international pénal et humanitaire pour le compte du Comité international de la Croix-Rouge et de la Croix-Rouge canadienne, pour participer aux premières journées de l’École d’été. Ces personnes ainsi que les autres conférenciers invités (ou en voie de l’être) occupent des postes prestigieux au sein d’organisations non gouvernementales reconnues, comme Avocats sans frontières Canada et l’International Center for Transitional Justice, d’organisations internationales telles que l’Organisation des Nations Unies et la Cour pénale internationale, ou encore d’universités canadiennes, dont la University of British Colombia, la University of Western Ontario et l’Université d’Ottawa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s